«DANS LA LUMIÈRE DE LA VÉRITÉ» O. E. BERNHARDT  FICTION, INVENTION OU MENSONGE?

 Dans ce monde coexistent entre eux, la bonté et le mal, l'adoration de Dieu et l’idolâtrie, l'église et les sectes. Les étagères de livres des librairies et l’Internet sont pleines de profanation fraîchement pondu, comme le fromage dans une souricière. Les nombreux enseignements ésotériques et occultes sont destinés à attirer la curiosité des lecteurs ou sur un désir hâtif de se connaître. Ces livres ne s’imposent pas à personne, mais il n’y a qu’à faire les premiers pas du chercheur négligent vers le monde de conte de fées, cela le engloutisse judqu’à sa tête. Les portes du cage claqueront, et, au lieu de la vérité, les auteurs «compétent», exposeront les puzzles des fiction, invention et mensonge.


La crédulité et la veulerie éloignent un homme de l'Église, et il s’ouvrent au l'esprit dépravé. Puis, dans cette maison entre le malin en vêtements de brebis, et il fait là ce qu'il veut en retournant tout des pieds jusqu’à la tête. La confiance en soi et l'estime de soi enivrent l'esprit, et l’homme perd son âme, son cœur se couvre par la croûte de glace, au lieu des ailes poussent des cornes et des sabots. «Quand je parlerai les langues des hommes et  des anges, si je n’ai pas la charité, je suis un arian qui resonne, ou une cymbale qui retentit» (1 Corinthiens 13:1).

 

L’auteur du «Message du Graal» propose de goûter une tarte avec un raisin sec du satanisme. Le fonds du satanisme est la tentation, l’accusation, la mort et il est semblable au poison caustique. Mais, un poison, en mélangeant avec d'autres produits, pénètre en eux, et ceux-ci prennent les propriétés mortelles. Peu importe quel était le message: édition d’avant-guerre ou «trois volumes» publié après de la guerre. Le but du diable est de faire la pression sur les endroits vulnérables de la conscience humaine, la confondre et dérouter et, ainsi, encourager les lecteurs à prendre le parti de la fiction.

 

La «Doctrine du Graal» est basé sur l'idée déguisée d’acquittement du satan. Dans ce «Message» est dit que Dieu a envoyé Lucifer sur la Terre pour que lui a aidé au développement des hommes. Soi-disant, en s’éloignant de la Volonté du très Haut, Lucifer est devenu conscient de soi-même en tant qu’une personne et a commencé à tenter les hommes. Une telle confirmation est une pure envation. La volonté du Messager de Dieu est accomplir consciemment la volonté de Dieu. «.... selon ce qui est écrit dans Esaïe des prophètes: voici, j'envoie devant toi mon messager qui préparera ton chemin; comme il est écrit dans les prophètes, voici, j’envoie mon Ange devant ta face, qui préparera ton chemin devant toi. Une voix qui crie dans le désert: préparez le chemin du Seigneur, faire des voies droites pour lui comme il est écrit dans les prophètes: voici, je vous envoie mon Ange devant ta face, qui préparera ton chemin devant toi. La voix de celui qui crie dans le désert: préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers» (selon Marc 1:2).

 

Par conséquent, tromper les hommes pouvaient celui qui déjà plus tôt, compte tenu soi extraordinaire et plus digne de l'amour du Père, qu'un homme qui a commis un péché dans le ciel et par le péché s’est éloigné de la Volonté de Dieu. Jaloux de l’image et la ressemblance de Dieu dans l’homme, Lucifer se rebella contre Dieu, en s’inclinant pour sa part des anges et pour ce il a été expulsé du ciel à l’enfer. «Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre» (Révélation 12:4). Les preuves en est données dans les textes de la Bible: «Te voilà tombé du ciel, Astre brillant, fils de l'aurore! Tu es abattu à terre, Toi, le vainqueur des nations. Tu disais en ton cœur: «Je monterai au ciel, J'élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu; Je m'assiérai sur la montagne de l'assemblée, à l'extrémité du septentrion; Je monterai sur le sommet des nues, Je serai semblable au Très Haut. Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, dans les profondeurs de la fosse» (Isaiah 14:12-15).

 

En outre, dans le Nouveau Testament: «Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses Anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses Anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit tout l'univers, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui» (Révélation  12:7-9).

 

Une fois Lucifer a participé à la création du plan de Dieu. En refusant de vivre par la Volonté de Dieu, le Brillante a donné naissance à mal. Depuis lors, lui et ses démons ont peur de Dieu - un sentiment propre à mal. Les «Anges» déchus continuent leur existence nuisible comme les parasites. Ils se cachent dans les vices, forçant les hommes à commettre des péchés. Les démons vivent pour le compte des hommes par la tricherie, en les plongeant dans l'esclavage du péché.

 

La tentation de Satan était la cause de la désobéissance du  Dieu par les Adam et Eve et leur expulsion du jardin d’Éden, et un tel événement ne peut pas être considéré comme un processus naturel. La nature est en Dieu et tout ce qu'il s’oppose est contre nature. O.E. Bernhardt a légalisé le Satan, en appelant l'expulsion des hommes de l'Éden comme la «loi de gyre». Il n'y a pas des lois autopropulsés, tout bouge par la Volonté de Dieu. Dieu est la force motrice de la loi.

 

Chaque fois, quand O.E. Bernhardt déduit ses «formules de création», il aliène plus loin et encore plus loin les lecteurs du Seigneur. L’incompréhension de ce que le Fils de Dieu et le Fils de l’homme est la même personne a contribué à l’émergence de ce tas de sottises et croire ces chercheurs croire également aux jugements malsaines. Le premier nom du Fils de Dieu devient connu grâce à la prophétie d'Isaïe, le second nom du Fils de Dieu a annoncé l'Archange Gabriel à Marie et Joseph. Et dans le premier et dans le second cas, le nom de son fils donne le Tout-puissant lui-même.

 

Le nom Emmanuel était ouvert aux Juifs comme le peuple élu. Sur le nom de Jésus ont  appris, au début, seuls qui étaient dignes de se nom. «C'est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, et elle lui donnera le nom d'Emmanuel» (Isaiah  7:14-16). Maintenant, nous lisons dans le Nouveau Testament: «L'Ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi. Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation. L'Ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin» (selon Luc 1:28-33).

 

Le nom Emmanuel se traduit de l’hébreu comme: «Dieu avec nous». Le nom de Jésus est le nom grec; Yeshoua se traduit de l’hébreu comme «Yahvé sauve». En lisant tous ensemble (Emmanuel, Jésus), nous obtenons: «Dieu avec nous, Dieu sauve». Par conséquent, le Fils de Dieu, né sur la terre, est devenu le Fils de l’homme et le Sauveur des hommes (le Messie). Une nouvelle ère a commencé à nouveau nom, Jésus.

 

La naissance du Fils de l'homme par la Vierge de la conception immaculée, c’est une nouvelle Loi nécessaire à la réalisation d’une nouvelle création dans l’Esprit Saint. Jésus est né sans péché de l'Esprit Saint et de la Vierge Marie,  et il a reçu de son Père l'Esprit Saint. Jésus, par l'Esprit Saint a fait des miracles: il a ressuscité les morts, a rétabli la vision des aveugles-nés, a guéri les gens des maladies graves et tout cela fut la preuve de sa nature divine et la manifestation de l'amour. Le fait de l'héritage de ces capacités étaient ses disciples qui par la foi en Christ, ont pris de lui l'Esprit Saint et aussi ressuscitaient et guérissaient les gens.

 

La fausse doctrine «Dans la Lumière de la Vérité» expose ses arguments de telle sorte que l'auteur s’identifie lui-même avec l’Esprit Saint. Tels arguments suggèrent l'arrogance, le défaut de refléter correctement la vérité et l'obsession de l'écrivain. La mère lui a donné naissance du père, comme tout le monde, et de son père Oscar a hérité, en partie, sa nature pécheresse. «Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit» (selon Jean 3:6). L’impudence et l’ignorance ont incité l’auteur à écrire la calomnie pour rejeter l’innocence de la Vierge. Il avait à tout prix d'assimiler sa mère à la Vierge Marie pour ensuite s’appeler le second «messie», donc il a nié la pureté de la Vierge. 

 

О.E. Bernhardt, pendant sa vie, n'a guéri et n'a sauvé personne, mais il était sûr de soi et cette confiance en soi le Satan s’est érigé un piédestal par les mains de l'écrivain. Tous les soi-disant «miracles», vus par des témoins oculaires, étaient juste les contrefaçons du diable. «Car il s'élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s'il était possible, même les élus» (selon Matthieu 24:24).

 

L’Avertissement, écrit par l’apôtre Paul, est plus que jamais important aujourd'hui: «de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu'on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là. Que personne ne vous séduise d'aucune manière; car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu» (2 Thessaloniciens 2:2-4).

 

Dans le «message» du О.E. Bernhardt le rôle du Christ dans le sauvetage de l’humanité, dans la rédemption de nos péchés par sa mort est relégué au second plan et par la substitution des valeurs, comme le personnage-clé devient, soi-disant, Percival et d’autres personnages de fiction. Au exploit le plus haut du Christ est opposé le spectacle absurde, le bal masqué du Satan avec les déguisés en costumes du Moyen Age, avec les porteur des croix d'or et d'argent.

 

Au lieu de l’amour inépuisable et sacrificatoire du Sauveur on fait ressortir la notion floue et froide de la «pureté», qui se trone dans le divin, où manque d’essence. En fait, le manque d’essence est le vide. Mais la vie est l’essence!

L'aide de Dieu ouvre nos yeux, et nous voyons les lacunes, les trous et les vides dans les chapitres du «Message du Graal». Donc, pour résumer: l'auteur du livre «Dans la Lumière de la vérité» et son entourage juste les victimes de la tentation, les serviles du Satan. «C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez» (selon Matthieu 7:20).

Les tentatives pour éclaircir ou approuver qui se trouve au-dessus dans la création, l’homme ou la femme, sont malhonêttes et intenable. Chez homme domine le principe actif, la force créatrice, mais chez femme est plus prononcée la qualité d’aide, elle est la gardienne du feu spirituel. «Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Eglise, et s'est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l'avoir purifiée par le baptême d'eau,afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible C'est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s'aime lui-même. Car jamais personne n'a haï sa propre chair; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l'Eglise parce que nous sommes membres de son corps du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même, et que la femme respecte son mari» (Éphésiens 5:25-28).

 

L’homme tend la main à la femme et la femme tend la main aux hommes, à la recherche de l’autre, le chaînon manquant afin d’avoir l’utilité pour procréer et servir comme exemple pour les enfants. L’Église enseigne les relations pures familiales, en donnant par soi à une famille la couverture comme une famille de l’église. L'Eglise enseigne de la famille, ce qui donne une couverture de la famille, comme l'Eglise de famille. Il est nécessaire de respecter strictement la tête de l'Eglise - Christ et tous ceux qui sont en lui. «Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés; et marchez dans la charité, à l'exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s'est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur» (Éphésiens 5:1,2).

 

Le Royaume de Dieu, c’est la vie en perfecton; là tout est un par l’amour contenant en soi le principe mâle et femelle dans la mesure égale et mutuellement complété. «Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait» (selon Matthieu 5:48). Car le Père  par la victime de son Fils unique revient la perfection à ses enfants et après par la même victime élève ses enfants en fils. «Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos coeurs l'Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père! Ainsi tu n'es plus esclave, mais fils; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu» (Galates 4:6,7).

Par le désir de trouver la vérité dans un monde mystérieux et transcendant, les gens s’éloignent de Dieu. «Jésus Christ est le même hier, aujourd'hui, et éternellement. Vous ne vous laissez pas emporter  par des enseignements divers et étrangèrs; car la bonne grâce de renforcer les cœurs, et non par des aliments, ce qui ne donne pas d’avantage à eux» (au Juifs 13:8,9).

 

Chacun de nous a une partie du Dieu dotée de la capacité d'aimer. L’amour vainc le mal et la peur et favorise un sentiment de joie et de tendresse. La vérité est dans la simplicité et celle vient à nous par le Christ: «Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie; nul ne vient au Père que par moi» (selon Jean 14:6).

Message du Graal, Dans la Lumière de la Vérité, Abd-ru-shin, Abdrushin, O.E. Bernhardt, O. E. Bernhardt, la secte, des sectes

SECTES DU GRÂLE (GRAAL)

 Quel est le danger pour les personnes de groupes spirituels et créatifs, professant la doctrine de Bernhardt O.E.? La réponse est très simple: ils apportent aux lecteurs une nouveauté qu'est le néo paganisme. Les auteurs parlent de ceux qui sont oubliés par les hommes, mais qui sont fidèles au service de Dieu, les essentiels. En fait, ces essentiels sont des anges déchus qui sont habilement déguisés en serviteurs de Dieu. L'Écriture Sainte dit: «Car l'Éternel est grand et très digne de louange, Il est redoutable par-dessus tous les dieux; Car tous les dieux des peuples sont des idoles, Et l'Éternel a fait les cieux. La splendeur et la magnificence sont devant sa face, La gloire et la majesté sont dans son sanctuaire» (Psaume 96:4-6).

 

La passion pour le paganisme conduit à l'obsession. Les gens talentueux tombent dans des ruisseaux malsains, mais après un certain temps, leurs âmes tombent malades, et cela est évident en raison de leur créativité.

 

D'où vient l'obsession? Dans un passé lointain, les premiers gens ne connaissaient pas la mort, parce qu'ils étaient immortels et sans péchés, c'est-à-dire comme Dieu. L'Éternel a mis en eux le potentiel d'une croissance illimitée, et le Jardin d'Eden a été le lieu de leur développement progressif. La tentation du diable a donné lieu à un péché originel, suivi d'une chute. Pour cette raison, l'humanité a hérité d'une nature chargée de vices. D'une part, l'homme est gardé de Dieu, et de l'autre, le mal, sous la forme de vices, pris au tentateur.

 

Les qualités incompatibles - bien et mal - sont en lutte constante dans l'âme humaine. Ainsi, l'âme humaine peut devenir un champ d'activité d'un esprit impur. L'Évangile nous dit qu'avant que Judas Iscariote quitte la Cène du Seigneur et trahisse Jésus, Satan entra en lui: «Jésus répondit: c'est celui à qui je donnerai ce morceau trempé. Et, ayant trempé le morceau, il le donna à Judas, fils de Simon, l'Iscariote. Dès que le morceau fut donné, Satan entra dans Judas» (Jean 13:26-27). C'est la dépendance de Judas Iscariote vis-à-vis de ses péchés qui est devenue la cause de son obsession. Mais même quand le diable est entré dans l'âme de Judas d'un pied, Jésus-Christ a continué à se battre pour son disciple. Jésus a montré toute la profondeur de Son Amour et l'humilité lavant les pieds de Son traître. Le Seigneur jusqu'au dernier moment attendait que Judas réalise son péché et sa repentance.

 

Les démons peuvent également entrer dans les corps des humains et des animaux. Souvenons-nous de l'histoire quand Jésus a expulsé une légion de démon d'un homme. Qu'est-ce qui leur est arrivé après cela? Ils sont entrés dans un grand troupeau de cochons qui paissaient, puis le troupeau a dévalé les pentes escarpées dans la mer: il y en avait environ deux mille, et ils furent noyés dans la mer (Marc 5:1-13).

 

Ce fait prouve aussi que Satan, essayant de se venger de l'homme, a pris le corps du serpent en possession et l'a utilisé pour réaliser son plan vicieux – séduire Eve. Puis le serpent est devenu Satan et le symbole du mal.

 

Les racines de ce symbole se trouvent dans les temps anciens: à cette époque-là, le serpent était érectus. La rencontre d'Eve avec le serpent est aussi incontournable, comme un exemple de la tentation de Jésus dans le désert. Bien sûr, une personne révèle volontairement le mal, mais Adam et Eve étaient des enfants innocents qui ne connaissent pas le mal, ce qui ne pouvaient être comparés à rien.

 

Le Lucifer déchu est l'ennemi de la race humaine. «...Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu`il n`y a pas de vérité en lui. Lorsqu`il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge» (Jean 8:44). Dans le «Message du Graal», l'humanité apparaît comme le coupable du mal mondial. Il semble que lors de la rédaction l'auteur de ses articles tombait dans un état inadéquat. Ceci explique le manque de logique dans les arguments de l'auteur. De telles erreurs sont énormes, et un chercheur attentif peut les trouver lui-même. Par exemple, dans le «Échos du Message du Graal» dans le chapitre «Niveaux Spirituels VII», il écrit à propos de sa seconde femme, Maria Bernhardt: «…dans son enfance Maria a grandi dans les mains étrangères mais aimantes». Si les mains sont aimantes, cela signifie que celles-ci ne sont pas étrangères. Ou comment pouvez-vous appeler Dieu manquant quand il vit et est présent dans l'existence: dans chaque quantum de lumière et dans chaque cellule.

 

Le livre «À la lumière de la vérité, l'épître du Graal» est abstrait: la comparaison de la création de Dieu avec le maître et son mécanisme du mécanisme de l'horloge sont inacceptables. En effet, chaque détail d'un tel mécanisme est vivant et rempli d'Amour. L'auteur du «Message du Graal» évite l'usage fréquent de mots tels que Dieu, Amour, Sauveur, Âme et les remplace par des concepts spéculatifs: Fils, niveaux, coquillages, sphères, vases spirituels, etc.

 

«Bien-aimés, n`ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s`ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. Reconnaissez à ceci l`Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu; et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n`est pas de Dieu, c`est celui de l`antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde» (1 Jean 4:1-3).

L'hérésie Abd-ru-Shin vient d'un autre esprit, qui n'a rien à voir avec Jésus-Christ. Sans aucun doute, O.E. Bernhardt a étudié la Bible et d'autres doctrines religieuses, transformant son enseignement en un mélange de différentes traditions. Le délire paranoïde combiné à l'alogisme, écrit dans le «Message du Graal» et, en particulier, dans les «Échos» éponymes des années 1934-37 dans le chapitre «Niveaux spirituels VII», confirme le diagnostic de l'auteur. Tous les paragraphes découpés et les chapitres supprimés des éditions d’avant-guerre pourraient occuper une place honorable dans les manuels de psychiatrie.

 

Une vie terrestre précieuse prend fin, et après son achèvement, les fanatiques de la «science» des pics brillants sont susceptibles d'être en enfer. «Ces gens-là ne sont que de faux apôtres, des tricheurs qui se déguisent  en apôtres du Christ. Il n'y a là rien d'étonnant, car Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n'est donc pas surprenant que ses serviteurs aussi se déguisent en serviteurs du Dieu juste. Mais ils auront la fin que méritent leurs actions» (2 Corinthiens 11:13-15).

Dans la Lumière de la Vérité, Message du Graal, O.E. Bernhardt, O. E. Bernhardt, Abd-ru-shin, Abdrushin, oskar ernst bernhardt, o e bernhardt, la secte, des sects